O'Raney

RSS

Posts tagged with "textes"

Vous avez dit Mensonge, Mensonge, Mensonge…

 
 
 
 
 
Petits Mensonges, Mythomanie ; De La Ville, Au Palais Présidentiel, Dans Les Hautes Sphères Des États, Le Mensonge, Submerge Et Gangrène La Société Des Hommes !
 
 
D’un petit aménagement des faits à la vraie imposture, l’Histoire a bien souvent été réécrite avant de nous parvenir. 
 
Elle est ainsi souvent déformée par les gouvernants, parfois pour sauvegarder la cohésion des populations, ou pour d’autres intérêts inavouables…
 
On prête parfois à Napoléon, ou à Winston Churchill la phrase : « L’Histoire est un mensonge que personne ne conteste ».
 
Tout le monde sait ce qu’est le mensonge, qui n’y a pas eu recours un jour ou l’autre, par besoin, nécessité ou pour ne pas « avouer » une vérité douloureuse ou blessante. 
 
Il y a petit mensonge ou gros mensonge ; une distinction est faite, car il n’y a pas un mensonge, mais « des mensonges » classés par catégories, à des degrés différents d’acceptation.
 
Mentir c’est :
 
— Ne pas dire ou nier ce qu’on sait être vrai.
— Ne pas dire la vérité.
— Affirmer pour vrai ce qu’on sait être faux.
— Faire une assertion contraire à la vérité.
— Nier ce qui est vrai.
— Dissimuler la vérité, et ainsi mentir par omission. 
 
Mensonges, Mensonges, Mensonges, Pas un jour sans mensonge !
 
Notre civilisation actuelle repose aussi, plus que toute autre avant elle, sur le pouvoir des médias, qui ont souvent une fâcheuse tendance, à franchir les limites des critères démocratiques.
 
Un public nombreux et éclairé, considère d’ailleurs que « mauvaise foi ou désinformation » sont la seconde nature de ceux dont la seule mission est d’informer objectivement.
 
Comment pouvons-nous expliquer la rareté des « vraies informations objectives » dans des sociétés qui se disent libres ou démocratiques ?
 
Les détenteurs de l’information semblent avoir trop souvent pour préoccupation majeure, de travestir ou déformer les faits réels, au gré des enjeux économiques ou politiques.
 
Quand passe-t-on d’une petite déformation de la vérité, au mensonge ? 
 
 
 
 
— François Mitterrand cachait son état de santé, et sa fille
 
— Bill Clinton n’avait pas eu de relation avec Monica Lewinsky… 
 
— George W. Bush affirmait que l’Irak avait des liens avec Al-Qaida, et qu’elle possédait des « armes de destruction massive ».
 
Mensonges, Mensonges, Mensonges, Pas un jour sans mensonge !
 
Le téléphone sonne faux, car la technique semble-t-il favorise le mensonge ! 
 
Les gens mentent beaucoup plus au téléphone, car il est plus facile par ce biais de dire des énormités, sans avoir à travestir son apparence, et supporter un regard inquisiteur. 
 
Fort heureusement, les petits arrangements avec la vérité sont la plupart du temps sans grande conséquence. Mais parfois, le mensonge devient une seconde nature, et engendre alors des conséquences plus graves.
 
Le mensonge un média de communication !
 
Le mensonge est un moyen de communication comme un autre, c’est un discours à un autre degré. 
 
Il peut ainsi exprimer une vérité qui ne peut être formulée autrement que par ce moyen. 
 
Le mensonge peut devenir dans certains cas un « art » voir une arme. 
 
Le menteur a besoin d’un auditoire.
 
Il faut être au moins deux pour qu’il y ait mensonge.
 
Un pour mentir, Un pour entendre le mensonge, y croire, et se laisser « berner ». 
 
Le mensonge n’existe que parce qu’il y a des gens qui sont prêts à croire au mensonge, et à transformer ce qui est mensonge en réalité.
 
Dans le mensonge, ce qui se dit est souvent bien pensé avant, car il consomme beaucoup plus d’énergie que le simple fait de relater la vérité.
 
 
Le mensonge prend en considération la vérité que l’on doit escamoter, ou transformer, ensuite il y a construction et, modification de la réalité.
 
Pourquoi le mensonge ? Pourquoi quelqu’un est-il amené à mentir ?
 
Le mensonge est une forme de manipulation, qui vise à faire croire, ou faire faire à l’autre, ce qu’il n’aurait pas cru ou fait, s’il avait su la vérité. 
 
Plus précisément, mentir consiste à dire le contraire de sa pensée dans l’intention de tromper. 
 
Le dicton toute vérité n’est pas bonne à dire renvoie aussi à l’idée que, peut-être, toute vérité n’est pas bonne à entendre et entraîne ainsi un mensonge, au moins par omission.
 
Le mensonge n’est pas la négation d’une vérité, mais l’expression de nombreuses réalités propres à l’individu qui l’énonce. 
 
Le mensonge peut-être inspiré par :
 
— L’abus de pouvoir ; mais à quoi sert le pouvoir si ce n’est pour en abuser ?
 
— La recherche de déstabilisation souvent à des fins pernicieuses.
 
— Le mensonge semble parfois acceptable dans les cas où il peut, par exemple, sauver une vie, ou préserver la paix de la fin d’une vie. 
 
S’il est dans ce cas plus ou moins admis de mentir, la morale consisterait plutôt à conserver le silence pour ne pas répondre de façon insincère.
 
— Certains peuvent vouloir préserver ou valoriser leur image.
 
— D’autres utiliseront le mensonge comme arme de persuasion pour obtenir un avantage.
 
— Le mensonge pourra parfois être employé pour éviter les conflits.
 
— Enfin, ne pas peiner autrui pourra aussi le justifier.
 
 
Qui n’a jamais menti ?
 
 
 
Aron O’Raney

L’écrivain Des Champs

http://oraney.blogspot.com

Le poète s’en va dans les champs ;
il admire, Il adore ;

il écoute en lui-même une lyre ;
Et le voyant venir,

les fleurs, toutes les fleurs,
Celles qui des rubis………………..


Poéme > Victor Hugo > L’écrivain Des Champs> http://bit.ly/A02Od6

Aux Abords Du Grand Désert

http://oraney.blogspot.com

Sur l’oasis abandonnée des hommes, aux abords du grand désert, là où Moulay Rahal faisait ses pauses nocturnes,

lorsqu’il venait chasser dans les premières dunes de sable ses vipères et ses cobras,

Planait ce soir-là une étrange atmosphère, un mélange de tristesse endeuillée et de vaste compassion………


Conte > Mostafa Benhamza > Aux Abords Du Grand Désert > http://bit.ly/yFSCja

Jan 9

Hommage

http://oraney.blogspot.com

Corps de femme,
Blanches collines,
cuisses blanches,
L’attitude du don te rend pareil au monde.

Mon corps de laboureur sauvage,
De son soca fait jaillir
Le fils du profond de la terre…………


Pablo Neruda > Poéme > Hommage > http://bit.ly/wlQYjN